Un magnéto dans l'assietteImaginez un auteur et son éditeur qui déjeunent régulièrement ensemble pendant 5 ans dans des restaurants parisiens en parlant librement de la carrière de l'un, de ses souvenirs, de ses anecdotes...A l'arrivée, cela donne ce livre. 

"un magnéto dans l'assiette de Fred" rapporte en effet leurs discussions, leurs digressions, leurs bavardages et donne du même coup un brillant aperçu d'une carrière, d'une époque, de sa culture et de ses couleurs.

Au grés des discussions, Fred et François le Bescond mélangent habilement éléments autobiographiques et biographiques. Le monde de Philémon et la vie de Fred se confondent. Cette impression est renforcée par les nombreux extraits de ses oeuvres qui illustrent et ponctuent les chapitres!

Fred nous parle des ses préfaces, de celles qu'ils aurait aimé avoir par Charlie Chaplin et Engène Ionesco, de ses rapports avec René Goscinny (son mentor) dans Pilote, de ses collaborations avec Jacques Dutronc, des débuts du festival d'Angoulème, de quelques souvenirs d'enfance aussi...

Photo Fred

Derrière chaque "lettre" se dessine en filigrane la très riche carrière de Fred , témoin, avec Giraud, Mezières, Cabu, Gotlib, Reizer... de toute une époque. Ces années sont notamment marquées pour Fred par les débuts de l'aventure du journal satirique Hara-kiri, la création de Pilote magazine ainsi que les grands débuts du festival d'Angoulème.

Le livre se termine sur un éclairage de la dernière BD de Fred: "Le train ou vont les choses" qui boucle la boucle des aventures de Philémon.

Fred s'en est allé le 2 avril 2013, quelques semaines seulement aprés la publication (19 ans aprés qu'il l'ait commencé) de son dernier Philémon. Avec sa disparition, on a l'impression de tourner dédinitivement la page d'une époque dans laquelle les auteurs s'amusaient et ou cela se sentait.