album-mvs2-01Novembre 2012 voit le retour de Michel Vaillant en bande dessinée: une grande nouvelle pour les fans de franco-belge et de courses de voitures!

"Au nom du fils", est le premier tome d'une nouvelle série.

Confronté à de nouveaux enjeux sportifs et technologiques, le clan Vaillant doit faire face aux évolutions de l'industrie automobile, mais aussi aux mutations de la société.

Trois générations d'hommes et de femmes ont désormais en main le destin de l'entreprise, dont le tout premier challenge est de renouer avec la victoire, en débutant par le WTCC, le très disputé championnat du monde des voitures de tourisme. Et de sauver la cohésion familiale, malgré les convictions contradictoires des uns et des autres.

Michel Vaillant qui n'en peut plus de ronger son frein reprend enfin la compétition, en World touring car championship (des courses dans lesquelles s'affrontent des voitures de séries que tout le monde connait)! Alors que l'écurie débute trés bien la compétition, Michel Vaillant apprend que son fils, pensionnaire dans une prestigieuse école Suisse internationale, ne travaille plus, pire il a fugué et serait mêlé à un trafic de cocaïne: tout bascule...

Michel Vaillant est la référence absolue en bande dessinée de course automobile. Les 70 premiers

Couv_176366

albums de cette série se sont vendus à plus de 20 millions d'exemplaires dans le monde. Pour relancer cette série, Philippe Graton s'est adressé à Denis Lapière pour ciseler le scénario et les dialogues, Marc Bourgne dessine les personnages et Benjamin Benétreau est en charge des bolides et des décors. Cette nouvelle équipe reste finalement trés fidèle à la pureté graphique de la série originelle. Dés le départ on retrouve vraiment l'esprit de la série! On aurait en effet pu imaginer perdre en qualité graphique tant les albums (notamment ceux du début des années 70 font référence) hors ce n'est pas le cas! La série n'est pas trahie, je dirais même qu'elle est graphiquement améliorée. Rien ne peut être laissé au hasard dans Michel Vaillant : les quatres auteurs ont fait un travail préparatoire à Monza, tels des journalistes, ils ont du se plonger dans l'ambiance de la compétition.

Le Michel Vaillant de Jean Graton se distinguait par la fluidité de sa lecture et l'inventivité narrative des séquences de courses. La "nouvelle saison" qui débute avec ce tome n'est pas en reste : documentée, rythmée et prenante! On attend déjà le tome 2!